La journée n°1

Quelle chance a-t-on de voir un renard ou un campagnol, qui plus est, de voir le renard capturer le campagnol ou manger des mûres ? quelle chance a-t-on de voir le mulot ou l’écureuil roux décortiquer une faîne ? Quelle chance a-t-on de voir l’araignée tisser sa toile et le troglodyte fabriquer son nid ?

Pourtant les animaux se déplacent, se nourrissent, jouent, dorment, se reproduisent …

Ce sont les traces sous forme d’empreintes, de restes de nourriture, de crottes, de terrier et bien d’autres encore qui vont nous raconter leurs vies et leurs habitudes …

Il suffit d’avoir l’oeil : Trouver, repérer les indices et imaginer sans inventer.

Les vieux arbres offrent toutes sortes de cachettes et d’habitats potentiels : Cavités, trous, écorces soulevées, fissures, racines déformées…

Quel plaisir de “fouiner”, d’attraper ( pour relâcher très vite), de voir, d’observer les toutes petites bêtes !

Admirer les toiles et leurs occupantes …

S’émerveiller et prendre le temps …

Enquêter pour trouver et analyser les traces sur les végétaux : chenilles mineuses, galles, champignons …

On ne bouge plus, on écoute en silence pendant une minute, la pluie qui se met à tomber et au loin un cri d’oiseau … Top, c’est fini ! “On recommence, demande un enfant, c’était trop court !”

La pluie aussi laisse des traces, c’est comme ça que les ruisseaux naissent …

Merci à tous les formidables enfants qui nous ont accompagnés pendant cette journée !